retour agenda Croquettes de fromage blanc*
Pour 6 : 500 g de fromage blanc ; 4 œufs ; 1 cuillère à café de cannelle ; le zeste d’un citron ; 4 cuillères à soupe de farine ; huile d’olive ; 70 de miel.
Egouttez le fromage blanc. Battez les œufs dans une grande jarre et ajoutez le fromage blanc, la cannelle et le zeste de citron râpé. Mélangez soigneusement puis incorporez la moitié de la farine. Couvrir et laissez reposer 10 minutes.
Farinez vos mains et façonnez des boulettes de pâte d’une grosseur d’une noix. Faites dorer les boulettes par petites quantités dans l’huile chaude. Egouttez. Nappez de miel et servir sans plus attendre.
*bollos de cuajada, tradition des îles Canaries pendant le carnaval.
illustration
voici quelques exemples des recettes proposées dans l'Agenda cuisine 2006 illustration Salade de betteraves
(où le yogourt fait office de sauce)
Pour 6 : 6 betteraves cuites - 400 g de yogourt de brebis - 6gousses d’ail - huile d’olive – sel
Pelez les betteraves. Les couper en cubes ou en bâtonnets ou toutes autres formes qu’il vous plaira. Mélanger le yogourt, l’ail finement haché et le sel. Mettre le tout dans un saladier et mélanger. Saupoudrez de sumac*.
*Arbuste de la famille des Anacardiacées (Manguier, Pistachier...) le sumac pousse de façon spontané en Sicile et dans le Moyen-Orient. Il fournit des baies aromatiques dont la couleur varie du rouge au brun ou au pourpre que l'ont utilise sèches, entières ou en poudre. Le sumac est apprécié pour son acidité (d'où sont nom de vinaigrier). Il entre dans le zahtar (sumac, sésame doré, sésame blanc, thym, sel, le tout moulu en quantité égale), mélange originaire d'Afrique du Nord et consommé dans tout le au Moyen-Orient. On le saupoudre sur des boulettes de viande ou de légumes, et on y trempe des aliments. Avec de l'huile d'olive on en fait une pâte dont on enduit le pain avant de le cuire
illustration Pastirma* en papillotes
Pour 4 : 12 tranches de pastirma - 6 tomates - huile d’olive - 4 fines tranches de citron - sel et poivre.
Couper les tomates en quartiers, les mettre dans une casserole avec _ verre d’eau, salez, poivrez, couvrir et cuire à feux doux jusqu’à l’obtention d’une purée. Allumer le four (6/7).
Préparez 4 papillotes : disposez sur chacune 3 tranches de pastirma, 1 tranche de citron et de la purée de tomate. Ajoute une goutte d’huile et refermer la papillote. Passez au four 15 minutes.
*Jadis réchauffée et pressée entre les cuisses d’un cavalier et le dos d’un cheval, salée par la sueur de l’animal et boucanée par le vent, la pastirma est une viande coupée en petit morceaux, mise au sel puis pressée (appuyer, presser est l’un des sens du mot pastirmark) avant d’être égouttée, rincée, frottée et trempée dans une base d’ail, de cumin, de poivre et de paprika. Rares sont les épiciers arméniens ou turcs qui ne vendent pas cette spécialité, qui se consomme telle quelle ou cuisinée.
illustration